Espoirs du sport en Deux-Sèvres. Le kayakiste thouarsais Noé Martin taillé pour la course en ligne (Article Courrier de L’ouest du 19/12/2020)

Et pour Noé, c’est beaucoup plus qu’un loisir. Mon but est d’être dans les meilleurs tout le temps, annonce l’adolescent qui se donne les moyens de ses ambitions. Je m’entraîne deux fois par jour, tous les jours de la semaine, dévoile-t-il. Au programme : musculation le matin et kayak le soir après les cours. En septembre dernier, Noé Martin a intégré le pôle espoirs de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), à temps partiel seulement, car la structure n’est pas en mesure d’assurer la scolarité des collégiens.

Une discipline de précision

L’élève de troisième partage sa vie entre Brest, où sa famille a déménagé en septembre et où il s’entraîne sous la direction de son père, et la région de Rennes où il séjourne entre une et deux semaines par mois. C’est important, car cela peut être pesant de s’entraîner tout seul, remarque celui qui sera pensionnaire du pôle à temps complet l’année prochaine.

Après avoir pratiqué les trois disciplines du canoë-kayak, le slalom, la descente et la course en ligne, c’est vers ces deux dernières que le jeune garçon s’est naturellement tourné. Corporellement, je suis plus fait pour ces deux pratiques, constate celui qui mesure déjà 1,83 m. C’est à la course en ligne que va sa préférence. C’est une discipline où on n’a pas le droit à l’erreur. Je suis sur une cadence de deux coups de pagaïe par seconde, voire deux coups et demi. Il faut donc être très précis et doser la puissance, la vitesse et la force, détaille-t-il.

 Le regard vers l’international

Double champion de France minime K1 de course en ligne sur 500 m et de descente (par équipes) en 2019, Noé Martin n’est pas parvenu à rééditer pareille performance en 2020. Il a dû se contenter de la médaille d’argent à la course en ligne sur 200 m (la seule distance au programme cette année en raison des contraintes sanitaires) après avoir manqué son départ. Quant aux championnats de France de descente prévus fin octobre, ils ont été annulés au dernier moment en raison du reconfinement.

Désormais cadet, le kayakiste thouarsais lorgne, bien évidemment, sur les championnats de France de course en ligne, même s’il sait que la concurrence sera rude puisqu’il figurera parmi les plus jeunes compétiteurs. Il s’est également fixé un autre objectif pour les prochains mois : décrocher sa qualification pour les Olympics hopes regatta, la compétition internationale de référence chez les jeunes. Un premier pas vers le haut niveau.

 Marie-Valérie JANNIN
#Canoë-kayak #Thouars #Niort #Bressuire #Parthenay #Sport #thouarscanoekayak

Comments are closed.

Nos sponsors, nos partenaires
Galerie
dsc08355 dsc_2205-800x530 100_6038-800x600 dsc08713 dsc07253 dsc00954
Archives
Calendrier
janvier 2021
lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
28 décembre 2020 29 décembre 2020 30 décembre 2020 31 décembre 2020 1 janvier 2021 2 janvier 2021 3 janvier 2021
4 janvier 2021 5 janvier 2021 6 janvier 2021 7 janvier 2021 8 janvier 2021 9 janvier 2021 10 janvier 2021
11 janvier 2021 12 janvier 2021 13 janvier 2021 14 janvier 2021 15 janvier 2021 16 janvier 2021 17 janvier 2021
18 janvier 2021 19 janvier 2021 20 janvier 2021 21 janvier 2021 22 janvier 2021 23 janvier 2021 24 janvier 2021
25 janvier 2021 26 janvier 2021 27 janvier 2021 28 janvier 2021 29 janvier 2021 30 janvier 2021 31 janvier 2021
Connexion Espace Membre

Login

Identifiant:

Mot de passe:


Mot de passe oublié ?